La (future) légende de Nursit

, par Ben.

Depuis quand traîne cette idée d’hébergement spécialisé en SPIP ? En cette année d’anniversaire des 10 ans de SPIP, cette question ne nous rajeunit pas...

J’ai commencé à toucher au web quand j’étais en stage à la fac. A l’époque, on avait fait un « beau » site web, en statique avec des tableaux. On avait également découvert les applets Java (l’avenir du web avec des animations qui bougent !).
C’est un peu plus tard que j’ai découvert les CMS (Content Management System) avec phpnuke. Je me rappelle l’avoir installé et joué avec.

Mon premier contact avec SPIP était pour me faire un site perso privé pour partager des photos avec la famille (j’étais à l’étranger) et à l’époque hellotipi n’existait pas.

Je ’bidouillais’ donc avec SPIP et, c’est à ce moment-là que je me suis posé la même question que beaucoup de monde : où héberger mes pages ? J’ai commencé sur free. Je me suis aperçu qu’à l’époque, il n’y avait pas d’hébergeur spécialisé dans SPIP. Cela pouvait être intéressant à faire. C’était en 2002...

Puis, j’ai mis un pied dans la « communauté » SPIP avec le lancement de SPIP-contrib et depuis, la porte est restée entrouverte, je n’ai pas retiré le pied de la porte !

Spip de bon matin
Cédric et Ben de bon matin en terrasse en Juillet 2006.
Photo par Tetue

Le second épisode notable de la petite histoire date du 30 juillet 2006 aux alentours de 16:23:17. De passage chez Cédric l’idée d’un hébergement "clef en main pour SPIP" continue à faire son chemin. Je dépose le nom de domaine « scriibe » (qui n’existe plus), avec dans l’idée de proposer de l’hébergement de sites en SPIP, avec un certain nombre de plugins installés et de faire payer l’accès ftp (ce qui revient à faire de l’hébergement classique une fois le paiement effectué). Scriibe deviendra un hébergement perso avec les quelques sites de connaissances : il était difficile de mener à la fois un métier la journée et de réfléchir et travailler sur un projet le soir... Et puis, le fait de ne pas avoir de « vrais clients payants » enlevait toute pression.

La troisième étape se déroule durant l’été 2010, un ensemble de circonstances (personnelles, géographiques, professionnelles, calendaires...) font que l’idée refait surface. J’en discute avec Cédric qui est prêt à y passer du temps. Après un moment de réflexion, puis un temps de mise en place, je franchis le pas. Je quitte mon employeur le 1er Décembre 2010.

En Janvier 2011, lors d’un passage à Paris, je déjeune avec Stéphane. Nous parlons du projet. Ca l’intéresse et il propose de se joindre à nous [1]. Nous voilà 3 dans l’aventure !

Désormais, vous savez à peu près tout sur la légende [2]. Maintenant, plus question de traîner en chemin !...

Photo de Kat...